0Ma commande

Extranet

Actualités

2020-2030 : 10 ans pour tout changer !

En septembre 2015 après deux ans de négociations incluant les gouvernements comme la société civile, les Objectifs de Développement Durable (ODD) sont signés par les 193 Etats membres des Nations-Unies.

Les ODD, ou Agenda 2030, constituent un plan unique  pour lutter contre les plus grands défis de la planète d’ici 2030. Ses  17 objectifs transversaux s'organisent autour de 4catégories : le vivre ensemble, l’économie inclusive, la protection de l’environnement et la solidarité internationale. Il s'agit également d'un plan dont les effets sont quantifiables grâce à ses 169 cibles et 244 indicateurs.

L'Agenda 2030 s’adresse à tous : Etats, Collectivités, Entreprises grandes comme petites et citoyens.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de la Fondation Elyx.

Confinement: quelques impacts mesurables sur l'environnement

Des effets secondaires positifs associés au confinement sur notre environnement

Un silence inhabituel a envahi l’Île-de-France. C'est ce que constate les 150 stations de mesure de Bruitparif notamment en zone urbaine dense.

Cette baisse des émissions sonores est directement liée à la diminution drastique des trafics routier, aérien et même ferroviaire. L'arrêt de nombreux chantiers et la fermeture de nombreuses activités et lieux festifs (bars, restaurants et établissements diffusant des sons amplifiés), ont permi une chute des décibels dans les centres villes.

Dès la première semaine de confinement, les appareils de mesure situés le long des axes routiers ont ainsi enregistré des diminutions moyennes de bruit sur 24 heures autour de 3 dB. Une diminution qui est encore plus grande en fin de semaine avec une baisse de 5 dB les mercredi, jeudi et vendredi puis de 7 dB samedi et dimanche par rapport aux valeurs habituelles. Ces valeurs correspondent à des baisses respectives de 50 %, 68 % et 80 % des émissions sonores générées par la circulation routière. La nuit, les diminutions peuvent même atteindre 9 dB aux abords de certaines voies dans Paris intra-muros, ce qui représente un niveau sonore réduit de près de 90 %. Une enquête auprès des franciliens est d'ailleurs en cours pour connaître le ressentie vis à vis du bruit en période de confinement (pour participer cliquer ici).

 

Le confinement entraîne également une forte réduction de la pollution de l’air en Ile-de-France, du dioxyde d’azote et du CO2 mais moindre sur les particules fines (au 21 avril). cette amélioration de la qualité de l'air est de l'ordre de 20 à 30% avec notamment à une baisse de 60% des émissions d'oxyde d'azote (source Airparif). La forte diminution du traffic aérien et routier est à l'origine de cette amélioration malgré une augmentation du chauffage résidentiel. Une situation exceptionnelle qui se constate au plus près des axes de transports.

 

 L'ADEME, l'agence de la transition écologique publie sa synthèse d'activité 2019

 

Comme chaque année l'ADEME communique sur ses actions réalisées l'année précédente. Cette synthèse d'une centaine de pages reprend les résultats et chiffres clés des financements en région Île-de-France.

 

Pas moins de 153 projets ont été financés par l'ADEME à travers divers fonds de l'État comme les Fonds Chaleur, les Fonds économie circulaire et  les Fonds Air et mobilité. Cela représente 46 M d'euros d'aide distribués dont environ les deux tiers sont issus du Fonds Chaleur.

Dans les Yvelines, c'est plus de 9 M d'euros d'aide qui ont été attribués pour des projets d'un budget global de 43M d'euros d'investissement.

 

Dans ce document de synthèse, une dizaine de projets "coup de cœur" sont mis en valeur par département de façon très synthétique. Parmis eux nous retrouvons le projet de SARP Industries de récupération de chaleur fatale dont nous avions parler à l'occasion des prix de la chimie.

 

Retourvez la plaquette en téléchargement ici.

© SPI Vallée de Seine - Conception 2exVia avec MasterEdit©